04 – LE PARTENARIAT PLANÉTAIRE DE CONSCIENCE ET L’AUTO-GUÉRISON QUANTIQUE SONT MAGNETIQUES

Tout un chacun qui souhaite exprimer son auto-guérison, ou celle de la planète peut le tenter. Ce ne sera, comme lorsque j’en ai eu besoin des fois assez remarquables…, que la réponse métaphysique et physique précise, littérale, au prorata de l’énergie magnétique et de conscience universelle du “Demande et tu recevras” de la Bible. Énergie toujours présente, disponible et sans jugement “religieux” ou “athée”, qui attend l’expression littérale et précise de notre libre-arbitre bien canalisé !

Les Chamanes et guérisseurs ne font pas autre chose quand ils sollicitent l’aide des esprits ou celle de la nature pour faire arriver la pluie….

Je me suis guéri une première fois d’une paralysie accidentelle suite à une chute de hamac mal ficelé au dessus d’une dalle de ciment en répétant : “JEU VOEUX GAI-RIRE” longtemps, puis en faisant trois prières du <Notre Père>. Alors, une chaleur douce est venue baigner mon dos, ma vertèbre enfoncée, et j’ai pu me relever et même parler à nouveau.

Ce qui m’avait permis cette approche…, surprenante et originale pour d’autres…, était que j’avais vécu une sortie de corps vers l’âge de cinq ans d’une bronchopneumonie étouffante, et que d’en haut, en lumière inversée comme en un négatif ! J’avais eu le courage d’exprimer de la compassion pour mon jeune corps d’enfant que je devinais dans mon berceau juste en dessous. Aussitôt, je redescendis dedans pour constater qu’il était entièrement guéri !

Plus tard, vers 57 ans passés (passe-sait ? Avec un cor au pied que je n’arrive pas à éliminer…), lors d’une canicule attendue comme l’effet de “désert” en France en 2003, alors que je retapais une petite maison récemment achetée à temps et avec les justes attentes bien précisées en fonction de mes ressources limites…, la chaleur m’énerva au point que cela me provoqua une énorme et douloureuse irritation intestinale persistante… !§!

(foutues intentions humaines qui n’attendent que des catastrophes, puis s’étonnent de les recevoir retournées au pire… !!!)

Jeune déjà, partiellement guéri de mon rachitisme de citadin de naissance en allant me baigner en rivière de forêt vierge du Vietnam en montagne des hauts plateaux Mhong, me sentant mieux avec les serpents d’eau… (qu’en ville torride) en cette énergie vitale vivifiante, j’avais pris confiance en les énergies naturelle des forêts humides, si rares déjà dans les années cinquante en nos pays “tempérés”, tant réservées à l’État ou mises en réserves uniquement visitables sur la pointe des pieds..!§!.

Durant cette canicule, comme je marche beaucoup en pleine nature et en forêt là où je me suis installé,  je suis allé dans une ravine de forêt issue d’un champs qui collectait l’eau plus haut, et ai intuitivement commencé à brasser de l’humus de la ravine pour tenter de la redresser en étages faits de petites retenues (car c’est de laisser fuir l’eau trop rapidement, emportant tout l’humus vers les rivières et les fleuves qui provoque les sècheresses !§!).

Je n’arrivais pas trop bien à obtenir cette correction de terrain raviné, mais cela me calmait très légèrement et je sentais ma douleur d’irritation intestinale légèrement s’atténuer. Vers 13 heures, après 20 mn de ce travail “payant”, je revins chez moi toujours avec cette douleur, et m’allongeais sur mon lit sans manger.

Instinctivement, je mis mes mains sur mon ventre et la même chaleur douce qu’à ma paralysie guérie (que je n’avais pas senti recueillir en forêt, sous forme de MAGNÉTISME VITAL) vint instantanément se décharger de mes avant-bras et guérir mes intestins d’un coup.Quel étonnement ensuite ! Ces changements de paradigmes énergétiques bloqués, malgré d’en avoir déjà vécu, l’on ne s’y fait jamais !

Ce qui démontre qu’il est nécessaire de répéter à mains nues suffisamment longtemps des travaux des champs en agroforesterie humide en les aimant…, plutôt que de trainer en ville à faire la fête et boire comme des trous ou fumer des joints, chantant d’un air malin : ” Je plains un verre vide alors je vide un verre plein !” !§!

“Add-mettes-tonds” plus du bon côté qu’il faut aimer se tester en mieux jusqu’au bout, jusqu’à un résultat, en le disant et en faisant ce qu’il faut avec les énergies naturelles du Vivant !

Vous constaterez de même, en le travaillant sans complexe… qu’il est facile de faire venir la pluie à partir des océans, rien qu’en le visualisant suffisamment avec confiance comme possible, car c’est donné à chacun et à chacune, à condition de ne pas en avoir peur, et surtout, de dire venir des pluies douces, sans orages violents !

Tout en ayant d’abord préparé et retenu les sols à l’horizontale, bordés de talus très arborés, pour que toute eau collectée serve d’abord à faire pousser la végétation avant… de fuir vers les océans, humus en perte longtemps irréparable !§.……!

Ce partenariat magnétique, et vital, intentionnel et quantique a été négligé d’être vu total équilibre nécessaire à choisir, depuis que notre monde est devenu trop citadin, éloigné de toute considération naturelle réussie, sans performance immédiate ! …”Perd-forme-en ce” ?

JOUER LES DURS OU JOUER AUX DOUX, QUE CHOISIR ?

Beaucoup de “pressés d’en finir” ne devrait pas oublier, sinon refuser d’envisager comme réel un enseignement de la Bible, du genre : “La planète sera réservée aux doux au final”

Est-ce un avertissement réel ? Je peux vous assurer que si en ayant quelque peu pratiqué le judo au Cambodge et en France, lorsque rachitique j’avais besoin de me forger une meilleure santé. Je pratiquais ainsi beaucoup la piscine en Asie, héritage béni de la colonisation française ayant eu l’heureuse idée de faire des cercles sportifs.

Heureusement, j’étais plutôt un praticien doux de sports, voulant les tester en grand nombre, et il m’est arrivé bien plus tard de calculer que j’avais testé en tout jusqu’à  sports (en tenant copte du Jokari). Mais, je n’étais qu’un découvreur des capacités corporelles et pas trop un compétiteur forcen cherchant es résultats à l Teddy Riner, n’en ayant guère l’étoffe, la taille ni la stature.

Cependant, je remarquais que si ces sports de compétitions ou de loisir défoulent, ils ne guérissent pas ! Pourquoi, parce qu’ils ne se confrontent pas à des énergies naturelles, comme un paysan asiatique trempant ses mains et ses pieds dans l’eau et la terre des rizières !§!

Je suis poussé à vous décrire cela par le menu, avec l’aide de ma “voix silencieuse” intérieure, mot à mot, car il semble que notre civilisation technologique et trop artificielle fait complètement fausse route. Beaucoup d’études médicales actuelles en témoignent : la santé humaine régresse, l’ADN y perdant ses gènes les plus précieux…(http://www.rtflash.fr/vivant) !

Ce que j’ai pu constater en judo, sport doux par excellence, est très simple : si de se remuer beaucoup fait transpirer en masse, très abondamment, il ne favorise pas plus que cela la tenue parfaite de l’aura, car un tatami n’est pas… une pelouse humide où se baigner les énergies pieds et mains nues ! L’on y pratique trop de forcing sans respirer un air libre et sain en suffisance, sans assez de virgules énergétiques d’orgone dans l’air !§!

Sur Terre, nous avons donc des progrès à faire, et des modes de vie très équilibrés du passé à reconsidérer comme bénéfiques, même indispensables…, les mains et les pieds nus dans la boue.

IL NE SUFFIT PAS DE SE BAIGNER IMMOBILE DANS DES BAIGNOIRES DE BOUE SANS BOUGER NI RESPIRER tel qu’en thalassothérapie et autres. C’est insuffisant !§!

Demandez-vous pourquoi un paysan courbé toute le journée dans sa rizière comme les adorables Lolos noirs et Mhong du nord Viet-nam ne se plaignent jamais du  dos, et que leurs femmes, très résistantes ont toujours le sourire aux lèvres, infatigables pour creuser les flans de montagne ? http://www.france2.fr/emissions/rendez-vous-en-terre-inconnue/diffusions/01-11-2011_1617 Même le champion de rugdby ne leur arrive pas à la cheville côté endurance !

C’est l’énergie vitale qu’ils captent en un milieu totalement sain au ras du sol vivant, bougeant, échangeant parfaitement bien au niveau des plantes, du sol, des eaux, de l’air et du soleil, sans FORCER, tout en douceur, grâce au magnétisme vital ambiant !

A côté, nos villes prétendues réussies avec des “gratte-ciels” font pâle figure en imitant des épis de blé ou de maïs !!! “Que d’énergies lourdes et sales à voir et ressentir !” se plaignait Barbara Ann Brennan à New-York, la scientifique de la NASA qui, suffisamment calme et choisie au bon niveau, “voyait” l’aura des arbres depuis toute petite quand vivant jeune à la ferme !

J’ai perdu mon temps jeune dans Paris et dans le métro, et ai fait la même constatation qu’elle ! C’est énergétiquement intenable. D’où les quantités grandissantes de jeunes qui essayent désespérément de se refaire le week-end en se remuant mal, mollement en boîte de nuit…(qui nuit !), avec forces doses d’alcool, même les bouteilles ramenées dans les voitures “pour le retour” en espérant vainement échapper aux contrôles de polices, si pas morts avant… !§!

QUEL PROJET PLANÉTAIRE DE SANTÉ VÉRITABLE POURSUIVRE ?

Plus l’information se diffuse abondamment grâce au Net, plus nous réalisons que :

  • notre société se fourvoyait dans le passé en faisant surpopulations en campagne, vite déboisée puis désertifiée (voir le mini désert de la Drôme et ses collines de sable en France) ;
  • la tendance urbaine de surpeuplement massif actuel ne réussit guère mieux, même “toux” le “cons-traire”, avec des débauches d’énergies consommées et de déchets dispersés gravement en tout l’environnement ;
  • les connaissances poussées à l’extrême sans correction rigoureuse et rectification scrupuleuse des dérives crées, commerciales, industrielles, financières et autres (comme pour les rayons grandissant d’alcool à l’entrée des hypermarchés…), toutes jamais suffisamment jugulées sous prétexte d’emplois nullement sains ;
  • les artifices technologiques qui font mine de “bouger pour vous” (ruinés au passage), vous contraignant à ne plus le faire et à ne même plus voir où vous mettez les pieds dans la rue…, les muscles en compote, sans exploiter votre GPS intérieur précisément dit servir… ;
  • la nourriture plantée ou trafiquée hâtivement par d’autres avec force combats insensés des prétendus “nuisibles” sans considération pour les dommages engendrés basés sur des faux critères mondiaux de “réussites” financières et de “performances” impossibles à suivre : …

…font que notre société se perd en snobismes élitistes et comportements hypnotiques de façade, costumés, hypocrites, menteurs, simplement pour prétendre s’y singulariser de manière “exemplaire”, mais toujours plus au dépend des équilibres indispensables et durables strictement nécessaires.

Vous ressentirez intuitivement comme je l’ai fait, sur une longue vie à tests plus que hasardeux, qu’il ne suffit pas d’avoir une maison “nickel” (à énergie “positive” mais sans suffisamment de courant d’air et de vitalité à l’extérieur), ni d’avoir le dernier vêtement artificiel ou véhicule à la mode pour changer des problèmes de fond, les pollutions faites en masse !

Ce ne sont pas non plus les vignobles à raisins moisis de “grands” vignobles… abondamment aspergés à l’année de pesticides et d’insecticides qui feront climat tenable et des vies réussies malgré forces réclames colorées “tropicales” (trop piquent-calent ?), tout sourire et pleine santé très  maquillée plus que sur les emballages, mais nullement chez chacun au niveau cellulaire !§§§!

LE RETOUR du “Gît-d’Aïe” (évident, à ne plus assez SAVOIR RAISON GARDER…), conduit à être inversé continuellement, pour favoriser l’Ensemble judicieusement maîtrisé et exploité, devra devenir, dans tous les domaines de société et du vivant, une règle incontournable de gestion de soi et de tous les équilibres planétaires insuffisamment respectés.

CHAQUE TESTE SERT !

C’est pour cette raison que j’ai choisi le surnom équivalent sur “FarceBouekkkk“…

Vous ne pouvez pas vous défiler par rapport aux apprentissages variés du Vivant en ce monde, ceux complets. !

Même des massïas, qui veulent la paix en sud de l’Éthiopie, l’ont compris, à force de voir les anciens suivre de foutues prétendues “traditions”, sans aucune imagination paysanne pour corriger les paysages…, de guerriers “sous-ténus” “vale-heureux”…!§!

Vous ne pouvez pas plus les ignorer, vous mésestimer, jouer la dérision de soi.

Les leçons cuisantes (les miennes furent nombreuses, parfois trop à expérimenter des risques insensés mais très formateurs, par exemple en tentant de “bouger” avec ma femme à moto – d’où le “jeu de maux” reçu derrière : “Mieux vaut des bons mots(dits)-tôt que des maux-tard !”) débouleront tôt ou tard de toute façon, vos guides célestes des Jardin d’Eden les larmes à l’œil vous y conduisant direct derechef, mieux que lors du cycle des pireshumides des pyramides !

A ne plus vouloir d’humidité ni de verdure, et que des temples en pierre…, les lianes et animaux seuls dessinés dessus…, la planète ne “tarde-Ra” pas à vous obéir, vos créations ou intentions folles toutes littéralement  prises en compte !§§§§!

Il y a apparemment deux façons crues “opposables” de saisir l’importance de l’Université du Vivant si diversifiée sur Terre (nous découvrons grâce à Hubble et d’autre télescopes de plus en plus performants, qu’il n’y aurait pas autant que cela d’exoplanètes aussi aptes à la vie comme l’est la

  • celle où vous prenez le temps de dire, d’anticiper votre vécu en le choisissant de mieux en mieux, de manière souple, enjouée et attentive à tout ce qui est illusoire (comme de rester au moins 20 mn à brasser de l’humus pour me guérir en forêt plutôt que d’attendre un résultat immédiat et excitant, du genre tasse de café en trop…, puis cru obligé d’aller boire votre premier verre d’eau que vous aurez béni en un endroit prétendu exceptionnel tel que Lourdes, ou autre Delphes ailleurs), comprenant bien que chaque “leçon” de vie est une situation précise de l’esprit divergeant à inverser, sinon à apprendre à maîtriser (comme avec l’effet “placé-beau” de “coince-science” en course de “Che-vaut”) ;
  • l’autre est de juger ce monde d’entrée, trop injuste, dur et difficile. D’y jouer les simulateurs d’avec soi-même, préférant toutes les attitudes dures ou extrêmes, histoire de penser ainsi pouvoir s’exempter de rehausser son expérience d’âme, une vie crue punition “de trop” !
  • C’est ainsi que s’y opposent bêtement les doux expérimentaux, et les durs qui ne veulent rien apprendre, que d’y jouer les gros bras menteurs, vite armés et à prétendre d’y faire guerres patriotiques ou saintes, alors que juste en manque de conduites saines à force de copiages insensibles et crus sociaux / “sot-scie-eaux”  d’alcool, de viande, de bières…, et de manque de travaux des champs, de verger, de potager, les pieds et mains nus avec le minimum d’outils et de gans en mains, de chaussures isolantes aux pieds !§!

Voyez-vous à quel point le terreau-hisse-te sans terrorisme dépend de si peu de choses, de ne plus faire extrémiste, mais de travailler ses extrémités humaines en contact avec les énergies vivantes, sans faire hume-haine !

de ramasser le bois mort de plein d’arbres plantés sur les talus trop en pente…, plutôt que de ne plus en planter un seul en les coupant tous sous un soleil écrasant par refus de travailler à vie une agroforesterie  simple, thermique parfaite, nécessaire et vitale ! –

 

COMMENT SÉLECTIONNER NOS DIRIGEANTS MONDIAUX ?

…SINON SUR LEUR HUMILITÉ ÉCOLOGIQUE, ET LEUR DÉMONSTRATION, JEUNES, DE DÉBROUILLARDISE SAGE ET DURABLE SUR LE TERRAIN, EN MODE SURVIE NATURELLE ?

Adam et Eve, d’après Urantia, auraient été de remarquables biologistes, ethnologues, connaissant tout sur les évolutions de la flore et des races animales, venues d’autres planètes pour enseigner mieux, d’abord par l’exemple, aux autochtones” t’erre-restes”…

Alors que notre monde fait mine de sélectionner “les plus forts” en “cale-culent” ! On est donc de plus en plus loin du compte !

D’où les crises financières rapprochées, nos vrais repères en déroutes et les bulles spéculatives folles de tous genres spéculatifs dingues, n’ayant presque plus de limite, quand on voit l’augmentation aberrante des prix depuis la venue imposée de l’euro…, et la ruine croissante des seuls travailleurs de leurs mains, dont les maraîchers et autres paysans vrais, non productivistes !§!

LES COMPORTEMENTS EXTRÉMISTES NE SE JUSTIFIERONT JAMAIS

Il s’agit le plus souvent de raccourcis comportementaux à déguisements et endoctrinements réducteurs qui cherchent tous les prétextes les plus insensés ou extérieurs (dieux, esprits, volonté “suprême” qui te supprime…). Si l’on examine un peu mieux toute notre construction de civilisation, même dans les comportements sociaux les plus anodins, il y a tout autant de ritournelles de croyances qui ne tiennent guère la routepour des chemins de vie durables.

Même notre éducation statique et dite supérieur en est pleine avec des équations insolubles à tour de bras (de  maigres des muscles style “rachats-tics”) aux esprits trop pleins de copiages sans fin, tournés vers le passé.

Ceux-là étant / étend d’autres…: comment pourront-ils aimer se laisser guider vers des futurs mieux conçus…, qu’ils ne connaissent pas encore ; si pas l’esprit d’abord humblement tourné vers l’expérience cosmique éternelle infiniment sage ; pour y demander souvent l’aide strictement nécessaire ?

POURQUOI CHOISIR LE LIBRE-ARBITRE CÉLESTE

DIRIGÉ D’EN HAUT EN SOI

PLUTÔT QUE CELUI DE FOUS…OUT !

Si vous reprenez les channelings d’Urantia à la phase d’intervention d’Adam et Eve sur Terre (http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fascicule-74-adam-et-eve), vous découvrez que les histoires de progression de foi sur Terre (déjà juive depuis Moïse et avant même) ont été arrangées à la sauce de ceux qui avaient intérêt à les relater différemment…, en des époques plutôt sombres.

Seuls les enseignements d’organisation poussée rationnelle et de sagesse restent valables dès lors qu’induisant le respect du pluralisme des peuples et de relever le défi  d’éducations larges et éclairées, d’organisations durables les plus évolutives et équilibrées au niveau vital et de progression des races humaines…

On sélectionne les animaux mais aucunement les génomes humains…, comme devaient le provoquer Adam et Eve, semble-t-il en excellents biologistes très bien formés qu’ils étaient (Dieu ne joue pas aux dès, car il n’en a pas, n’ayant pas de poches “ouuu laids maîtres”…) !

Il semble que ce fût la tâche céleste d’Adam et d’Eve de provoquer une élévation graduelle des races humaines, sans croire à…. la création faite en sept jours, et à… l’histoire du fruit défendu ! Mais il y aurait eu à l’époque une dissension et longue opposition du prince stellaire en place, qui lui prônait le “LIBRE ARBITRE LIBRE”…, vite en difficulté quand plus canalisé ni corrigé… !§!

Dieu (la conscience cosmique d’ensemble) aurait toujours eu une conscience évolutive éternelle et seul notre rattachement à la sagesse cosmique, originelle et interactive, en désirant plus de vérité infinie de la source semble pouvoir nous démêler écheveau de bêtises humaines développées sur Terre depuis la nuit des temps.

C’est exactement cela que j’ai choisi de vivre avec un succès grandissant depuis qu’enfant, sans percevoir devoir prendre intérieurement dans les grandes lignes, un dogme, un rituel, une soutane, un TGV ni un Maglev ! Au contraire, de cultiver une observation patiente de tout ce qui se tramait de bizarre sur Terre, mais avec recul…

C’est en cela que nous devons être tous très prudent et suspicieux (suce-pis-cieux ?) vis à vis de ce que nous vendent comme incontournables en terme de dogmes telles ou telles confréries à robes longues et à bourses trop pleines !§! Surtout celles qui ne donnent aucun rang égal Eve face à Adam depuis les Origines (“Sang ‘part-laid’ des horribles Jeans…” meuuu souffle l’esprit ‘conne-n’ai-que-taie’ de “Jeans Bée-erre-king” ).

Et là je vise “l’hard-jeu-ment” les “muselées-le-ment” à ‘voie-leuuu’ grandissant qui se laissent berner par les hommes machos, les enfermant chez eux…, eux-mêmes furieux de ne plus assez bouger sur le terrain en plein désert jamais redressé…, même plus à dos de chameau avec quelques dattes semées ici ou là… !**!—-!**!

Il n’y a qu’à étudier les fausses “traditions” pleines de paresses et de non-dits qui se perdent,sous les couettes en poil de ‘chat-maux’ !§!

Avant d’adopter hâtivement les croyances de son clan, parentales ou autres (l’on pourrait bien s’être incarné en provenance d’une autre galaxie…, pourquoi pas ?), la tâche prioritaire des enseignements nouveaux devrait pousser les jeunes à développer un discernement d’ensemble le plus large possible…, afin de ne pas tomber dans les pièges de démarches réductrices, qu’elles soient religieuses ou sociales, culturelles et organisationnelles même !

Vive lisse / l’hisse l’âme… sueur le t’erre“rien”  !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s