CAPTER LE MÉTHANE EN TROP…, EN COUVRANT LES ÉTANGS, ou, CHOISIR LES TERRASSES INONDABLES EN CREUX ?


L’EXPÉRIENCE D’ÉTANGS CHAUFFÉS SUR UNE LONGUE PÉRIODE DÉMONTRE QUE DES SURFACES AGRICOLES EN CREUX GENRE RIZIÈRES, SI PEU LONGTEMPS INONDÉES (les arbres en bordure sur talus rafraîchissant l’atmosphère locale PAR EVAPOTRANSPIRATION en absorbant rapidement l’excès d’eau) ne sont pas à effet de serre !

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2017-02/uoe-wpc021717.php

“Les étangs chauffés pourraient accélérer le changement climatique”

University of Exeter

IMAGE

IMAGE: Ponds used in the experiment are shown. view more

Credit: University of Exeter

Traduction : La hausse des températures pourrait accélérer le changement climatique en réduisant la quantité de dioxyde de carbone stockée dans les étangs et en augmentant le méthane qu’ils libèrent, indique une nouvelle étude.

Les scientifiques ont expérimentalement réchauffé une série d’étangs sur sept ans par 4-5ºC et étudié les impacts sur les émissions de gaz à effet de serre et les taux de métabolisme.

Les changements observés après la première année sont devenus «amplifiés» sur une plus longue période, selon l’étude de l’Université d’Exeter et de l’Université Queen Mary de Londres

Après sept ans, la capacité d’un étang à absorber le dioxyde de carbone (CO2) a été réduite de près de la moitié, tandis que la libération de méthane a presque doublé.

Les lacs et les étangs couvrent environ 4% de la surface terrestre (à l’exclusion des zones couvertes par les glaciers et les calottes glaciaires), mais ce sont des sources disproportionnées de méthane et de CO2 dans l’atmosphère.

Les étangs de moins d’un mètre carré sont responsables du rejet d’environ 40% de toutes les émissions de méthane des eaux intérieures.

«C’est la première expérience à étudier les effets à long terme du réchauffement dans les écosystèmes aquatiques», a déclaré le professeur principal Gabriel Yvon-Durocher, de l’Institut d’environnement et de durabilité du Campus Penryn de l’Université d’Exeter à Cornwall.

«Étant donné la contribution substantielle des petits étangs à l’émission de gaz à effet de serre, il est essentiel de comprendre comment ils pourraient répondre au réchauffement climatique.

“Nos résultats montrent que le réchauffement peut modifier fondamentalement le bilan carbone des petits étangs sur un certain nombre d’années, en réduisant leur capacité à absorber le dioxyde de carbone et l’augmentation des émissions de méthane.

“Cela pourrait finalement accélérer le changement climatique.”

De tels effets sont connus sous le nom de «retours positifs» – où les effets du réchauffement climatique sur les composantes de la biosphère conduire à des changements qui font progresser le changement climatique.

«Les effets amplifiés du réchauffement expérimental observé dans les étangs sont différents de ceux que l’on observe habituellement sur les terres, où les effets premiers du réchauffement semblent diminuer à long terme», a déclaré le professeur Yvon-Durocher.

«Cet effet accélérant dans les étangs, qui pourrait avoir de graves répercussions sur le changement climatique, n’est pas actuellement pris en compte dans les modèles du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat».

En anglais, l’original :

Rising temperatures could accelerate climate change by reducing the amount of carbon dioxide stored in ponds and increasing the methane they release, new research shows.

The scientists experimentally warmed an array of ponds over seven years by 4-5ºC and studied the impacts on greenhouse gas emissions and rates of metabolism.

Changes observed after the first year became “amplified” over a longer period, according to the study by the University of Exeter and Queen Mary University of London

After seven years, a pond’s ability to absorb carbon dioxide (CO2) was reduced by almost half, while methane release almost doubled.

Lakes and ponds cover about 4% of Earth’s surface (excluding areas covered by glaciers and ice sheets) but they are disproportionately large sources of methane and CO2 to the atmosphere.

Ponds of less than one square metre are responsible for releasing about 40% of all methane emissions from inland waters.

“This is the first experiment to investigate the long-term effects of warming in aquatic ecosystems,” said lead author Professor Gabriel Yvon-Durocher, of the Environment and Sustainability Institute on the University of Exeter’s Penryn Campus in Cornwall.

“Given the substantial contribution small ponds make to the emission of greenhouse gases, it is vital to understand how they might respond to global warming.

“Our findings show that warming can fundamentally alter the carbon balance of small ponds over a number of years, reducing their capacity to absorb carbon dioxide and increasing emissions of methane.

“This could ultimately accelerate climate change.”

Such effects are known as “positive feedbacks” – where the effects of global warming on components of the biosphere lead to changes that further climate change.

“The amplified effects of experimental warming we have observed in ponds are different to those we typically see on land, where large initial effects of warming appear to diminish over the long term,” Professor Yvon-Durocher said.

“This accelerating effect in ponds, which could have serious impacts on climate change, is not currently accounted for in Intergovernmental Panel on Climate Change models.”

###

The paper, entitled “Long-term warming amplifies shifts in the carbon cycle of experimental ponds”, is published in the journal Nature Climate Change.

The study, supported by a grant from the Natural Environment Research Council, started in 2007 and continues to gather data.

———————

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s