3- ECOLE DE PARAPENTE associée à LA CLIMATOLOGIE PAYSAGISTE sur sites aménagés pour…

LA RÉALISATION DES SITES dédiés BORDÉ D’AGRO-FORESTERIE (éventuellement étagée en talus arborés…)

En réalisant sur une colline un peu importante, pourvue d’une pente de 30 ° environ, une bande verticale à nu (“piste de décollage” et de portance, réalisée ascendante en cailloux noirs ou blancs chauffant au soleil), qui soit entourée des deux côtés de forêt dense et bien humide, l’on obtient un différentiel conséquent de densité d’air chaud (ascendant) sur la piste, contrebalancé par de l’air plus froid (descendant) de part et d’autre, dans la forêt.

Ascenseur thermique doux pour décollage et atterrissage de planeurs et parapentes (avec auto-ascendance entretenue entre des sols sec et humide différenciés) OUAAAHHH !

Nettement mieux qu’une pyramide sèche égyptienne ou maya (“M’A eau Y’a n’a !” : cri de guerre ‘ir-eau-couac’… ou ‘n’a-val-GO’… ‘Cher-cher’ ‘pass’, ‘ss’haies’ de l’ASS-T’SEC !)

Cette disposition de “piste” à nu (sans arbres ni végétation, sauf autour…) sera à placer sur la plus grande pente d’une importante colline face au vent dominant. Le décollage se fera face à ce vent frontal (démarrage côté vallée) en douceur, de même que l’atterrissage (avec moins de risque). Cette configuration, déjà expérimentée près d’un aéro-club marocain sur une pente moins conséquente, permet même une relance ascensionnelle en altitude pour les engins (de passage ou le désirant)

Comme testé avec étonnement, près et au dessus d’une forêt, en 1969 en aviation légère au Maroc, cet effet ascensionnel à évaporation arborée et à différentiel de densité atmosphérique très localisé sera doux, constant en pleine journée, si assez ensoleillée (même en hiver), donc sûr, régulier, stable et pourtant puissant !

Une piste de planeurs pourra être aménagée en légère pente en haut de colline et débouchant sur la pente de pierres (à ascendances) favorisant le décollage ascensionnel de ceux-ci.à l’extrémité de piste. Il est préférable que la pente de cailloux (“motrice” de l’effet d’élévation en compensation de l’inverse dans les forêts adjacentes) soit plus large que la piste de planeurs, pour plus de sécurité en cas de vent légèrement latéral ! Deux manches à air seront nécessaires, en haut et à mi-pente.

La piste de planeur en pente légère (d’environ  5 à 10%) devra permettre l’atterrissage de ceux-ci avec arrêt assuré, puis le re-décollage sans treuil dans l’autre sens. Sinon par grand vent contraire, l’atterrissage s’effectuera dans la pente.

ENSEIGNEMENT MIXTE : ce TYPE D’ÉCOLE COMBINÉE permettrait de sensibiliser toute une jeunesse à la CLIMATOLOGIE PAYSAGISTE tout en y associant UN LOISIR et UN MODE DE TRANSPORT VERT ÉCOLOGIQUE ! 

(attention… c’est risqué une formation en école de pilotage s’impose… !  v. Wikipedia : parapente, accidents et traumatologie).

Avantages :

– cette disposition paysagiste démontrera aux élèves et aux spectateurs l’intérêt de garder les paysages :1) – très retenus en humus et humidité des sols, 2) – avec beaucoup d’arbres. Tout en démontrant l’inutilité des bruyants et sales paramoteurs pour ce genre de sport / mode de transport libre !

– En disposant sur des trajets ciblés plusieurs collines d’affilée aménagées de la sorte, il est possible de réaliser des routes aériennes écologiques  pour parapentes (single ou en double) sans aucun carburant nécessaire !

(V. croquis de routes aériennes entre pyramides vertes à la page (FRA)… sur ce site.)

Avec l’accroissement du prix du pétrole, de l’essence,  ces transports clean, sans infrastructure sale ni taxation sont à considérer très attentivement  ! Restera à faire plein de cultures de bambous et d’en récolter la peau / fibre pour faire des planeurs / ailes delta écologiques très légers. Car la fibre de bambous est plus résistante à la traction que la fibre de verre, et en nappes croisées collées avec de la résine de polyester… (Polie-Esther…?, ouaaaahhhh, à vos ‘mac-quêtes’ !). Cela devrait même tenir mieux et coûter moins cher que les fissures d’A380 (?).

Tout en permettant de valoriser plein de paysages pour y réinstaller des jeunes candidats paysans cultivateurs ou éleveurs, en plus réelle autonomie et autarcie en campagne moderne, ayant ce moyen quasi (casse y ?) gratuit de communication (en se disant divinement en sécurité totale avant de l’utiliser sans le Inch Allah…, le pouce baissé) pour se véhiculer plus aisément à travers les paysages tourmentés ou désertiques tel que dans ces régions encore vides de l’Atlas, du Grand Canyon du Colorado (Sun-belt USA) ou les dunes des déserts !

Lesquels candidats au départ se rempliront les poches de graines d’arbres et de légumes avant de partir…, et les mangeront crus à l’arrivé, plantés dans leur forêt-jungle épaisse (hum…, levée pas avant  5, 10 à 15 ans suivant l’espèce), sauf si en bambous poussant de 1 m par jour – qui adorent la silice…? mais pas la sécheresse ! D’où la récolte d’eau en rigoles sur le haut des collines dirigées en peignes vers les terrasses étagées “arborées”… (cela fera mieux que les lettres inutiles à la chaux sur la colline au dessus d’Agadir, voulant copier… ‘HOLE-l’HiiiWOODS’ !).

 ” ‘NOEUDS’ ‘COP-PIONCE’ PLUS ! Rêvons à une planète qui tienne, DURABLE (sans sécheresse ni érosion “fatales“), et quand même FUN !”

Il n’y aura plus de jeunes chômeurs entretenus exprès au chômage en viles villes piégés comme esclaves de pouvoirs à racket et mafias, le seul ‘prêt-tendu’ “mobile” les rendant immobiles et mal foutus à vie !

Non, il ne ‘faux-draps’ pour le nouveau ‘mis-les-nerfs’ que du travail sain, propre et utile partout à travers le monde ! Ce n’est pas du tout le cas avec la “croissance” folle des engins de chantier (le conducteur ne bougeant plus que des manettes), la pollution grandissante tout autour, bitume asphyxiant et cancérigène avec !!!

“Attrape vers ?” 

 Et ‘HAÏS‘…, vous ‘hauts-raids’ (eau-raide) ‘GAG-NIAIS’ une planète EMPOISONNÉE !

Croyant que de voter “la même chose” suffirait !

Pour qui V’ôtés TOND ??????

Une brune ou une blonde “plus” Joly à parler sans bouger elles non plus, 7 foires-Scie ? !§*!*§! ??

!*!*!*!*!*!*!*!

AGRICULTURE INVENTIVE à ENERGIE LIBRE COMME l’AIR (ascendant)

Ou plutôt pour une maraîchère Corse à Piana nommée Julie qui pousse discrètement et de toutes ses forces une simple charrue légère à griffe triangulaire de labour au soc en forme de triangle, se passant de charrue lourde et de cheval de trait. Ce qui lui fait des muscles et des épaules qu’envieraient plein de rachots citadins – v. l’émission “Echappées Belles”)

En reprenant l’idée de son engin “introuvable”, j’ai songé qu’il serait possible de faire treuil de traction de charrue légère sur les banquettes arborées perpendiculaire à la pente de colline, échauffée, dessinée plus haut. Ainsi, le parapente (double passagers) servirait en single pour tracter la charrue, la conjointe du paysan s’occupant de la maintenir dans le sillon pendant que son mari s’arrangerait pour faire monter et descendre le parapente dans les airs par décrochages et ascensions alternées du parapente…! Hue Dits-Aaaah, on y est presque, je vois les RA-DITS’ pousser grâce à ‘DITS-EUS’ !

(“Jeu voile ? me répond le ‘fat-aah-l’hisse-tait’ cru muselé par sa “religion”…)

QUESTION LANCINANTE NON TRAITÉE à FOND : que faire des résines de polyester des engins volants en bambou une fois mis au rebus…, alors que les DÉCHETS PLASTIQUES auraient augmenté de manière exponentielle, de 48 fois plus (depuis 1980) en d’énormes tonnages disséminés partout, et qui empoisonnent massivement et durablement toute la planète : air, cours d’eau, rivières et océans, nos plages même en nanoparticules cancérigènes ou déformant la fertilité animale et humaine !

ALERTE MONDIALE ! ON NE PEUT PLUS FABRIQUER N’IMPORTE QUOI à ‘TOUX’ VA ! Surtout en plastique (et autres composants intégrés dedans fortement cancérigènes !

Cela sous-entend qu’on ne pourra plus étudier toute innovation sans en regarder avec exigence toutes les conséquences de fabrications sales et de recyclage total des produits de consommations proposés, et surtout les emballages  démentiels et résidus dangereux dispersés dans le monde entier, tout commerce à la base à proscrire POUR NE PAS FINIR MONDE POUBELLE, CE QU’IL EST DEJA !

http://www.universcience.tv/media/4648/oceans-de-plastique

( voir la nécessaire création d’une  “Agence/direction Mondiale des Gestions et Responsabilités planétaires ” sur http://safeearthsolutions.wordpress.com )

Mots-clefs / Tags : scholl of paragliding teaching climatology and landscapes engineering to avoid paramotor given atmosphere clean solar travels (journey), glider, unemployment, clean & useful job…

– ingénierie climatique et paysagiste, transport aérien vert, propre, indirectement solaire, planeur, ultra léger, deltaplane, vol libre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s