FRACTURATION THERMIQUE SOLAIRE des roches pour recréer des terrasses cultivables sculptées dans les montagnes arides…

Il existe un phénomène connu concernant le différentiel thermique diurne/nocturne qui par éclatement des roches en nos déserts provoque une fracturation progressive allant jusqu’aux grains de sable…, et même jusqu’à faire de l’humus si ces roches sont fracturées en terrasses à talus entourant des retenues étendues d’eau d’orage (avec ce précieux humus alors vite constitué à partir de l’humidification de la poussière, comme l’a démontré une expérience éthiopienne de plants d’arbres il y a des années de cela).

Yan Arthus Bertrand, avec son film “Méditerrannée” (les côtes désertiques  révélées grandissantes vues du ciel…!§§§!) nous a démontré qu’il y a des millions de kilomètres carrés de rocailles et de collines surchauffées – véritable four planétaire – à transformer, à sculpter en terrasses à talus arborés en nos déserts actuels !

Croire ces déserts fatals est une grossière et dramatique erreur…! On peut faire bien mieux en corrigeant localement l’effet de serre !

Comprenons enfin que, les soi-disant “traditions” passées sont essentiellement du fatalisme ou de la paresse intellectuelle, un manque de volonté de guidance intérieure attendue continuellement utile (le niveau angélique de l’âme individuelle vue à l’oeuvre sans attentes séculaires de prophètes “exceptionnellement” informés – et eux seuls – , tous les deux milles ans…, nous mettant à genou…).

Nous n’avons jamais à rester sur l’acquis en le sacralisant faussement ! Plutôt à vouloir toujours imaginer mieux et corriger nos erreurs (comme celle de surpopulation citadine, intenable et polluante au pire !§!)

LA MÉTHODE DE FRACTURATION SOLAIRE des roches (sur le terrain) peut s’obtenir à l’aide de grosses loupes alignées sur un châssis, réglé à une certaine hauteur par rapport à la roche à attaquer !

Dès lors, il devient possible de niveler n’importe quelle montagne sans énormes engins polluants, ni dépenses démentielles…!!!

Il suffit de se mettre au travail tôt le matin, quand le soleil est là et que la pierre est encore froide de la nuit passée (souvent glaciale en plein désert !)…

A vos sculptures en tout notre monde bien trop désertique pour y recréer des vies enfin durables qui tiennent, sans qu’on vienne vous déranger derrière vos talus ciselés à la perfection, devenues de véritables œuvres d’art climato-paysagistes !§!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s