10 – LE VRAI “PASSEPORT” PLANÉTAIRE : DES PLANTS ET GRAINES D’ARBRES CONTRE LA DÉSERTIFICATION !

Quand on voit à quel point la température monte sous canicule même en pays tempérés pourtant couverts d’arbres…:

  • et que même les jeunes mongols urbains se contentent d’aller faire mine de prier en “plein” désert, plutôt que d’y planter des arbres(émission “Des trains pas comme les autres”), afin de réduire l’écart dramatique de températures extrêmes entre le jour et la nuit, entre l’hiver et l’été ;
  • cela nous fait toucher du doigt cosmique (mieux qu’une fresque haute de ‘Miss-Shell-langes’ à la basilique St Pierre de Rome…), combien les humains s’empressent de se déguiser, de prier vaguement, de bâtir des sanctuaires secs…, au lieu de s’occuper vraiment de Dame Nature (la nécessairement humide…, à  dire effectivement redevenir très équilibrée avec une pensée quantique ciblée) !

Comme nous le prouvent les destructions de villages en pierres d’Italie, la propension humaine est de bâtir encore et encore sans discernement (copiant les cavernes d’antan…), sans même tenir compte des conditions locales et des restrictions du terrain (là, de refuser de garder beaucoup de forêts pour bâtir en bois qui, plus souple que la pierre, tiendra mieux aux séismes…) !

GARE… !§!

Avec des températures de surface des déserts qui, pour certains, frôlent les 70°C ou les dépassent, l’on est proche du four continental genre cimenterie !§!

Question cruciale (de maretient martiens ?) : à quelle température planétaire / t’erre… de surface (continentale) notre atmosphère et son humidité commenceront-t-elles à s’évaporer dans l’espace, les océans surchauffés suivant derrière, avec combien de cyclones accrus étirés vers l’espace le provoquant tel des vagues spatiales à vortex funestes ???

Quels xont les gouvernants mondiaux actuels qui s’en préoccupent et agissent sur le vrai global…, pour faire autre chose… que de “grands” discours creux et des élections soi-disant “démocratiques” qui ne riment plus à rien face aux urgences d’ensemble ???

Rien ne sert d’être surinformés et suréquipés en technologies de toux-te sortes…, si l’on n’agit plus dans le bon sens de base sur le terrain ! C’est peine perdue / ‘pen perdure’ …”d’avance” !§!

J.F. Kennedy avait tenté de trouver une solution imparfaite en proposant l’osmose inverse pour apporter de l’eau de mer désalinisée dans le sud des USA pour la lutte contre l’assèchement, la désertification, les incendies…, et on l’a assassiné… car il cherchait là à dire la vérité (comme pour les ovnis)…!!!

Les vraies solutions qui tiennent sur le plan thermique avec assez d’humidité naturelle seront éternellement d’imiter les forêts denses d’Amazonie avec canaux et eaux retenues de partout en terrasses (à talus très arborés, que seule l’eau très retenue permet d’obtenir !)…!§§§!

Nos mensonges “modernistes” (dont ceux consistant à construire des robots à déchets monstres pour les plus immobiles “à vie”…) ne feront jamais une civilisation saine, bien bougée…, s’occupant pleinement et joyeusement d’un nature qui le mérite§§!…

§§!______§§!______§§!______§§!

Le laisser-passer transsibérien et planétaire devrait être délivré d’office

à tout porteur de graines et de plants d’arbres.!!!

Ayant prévenu de le faire le pétrolier Shell par ses stations-services, et, comme il ne l’a pas clamé haut et fort (suite à ma demande écrite), il ne reste que les touristes véhiculé en train ou à dos de chameaux…, soucieux de leur survie planétaire et de celle de leurs enfants…, à pouvoir apporter les graines et plants d’arbres là où c’est strictement nécessaire.

Quitte à lancer les graines de chênes par la fenêtre à l’approche d’un cours-d’eau avec un lance-pierres ou à la main ; sinon de les distribuer aux locaux dans les gares… ; pour qu’ils arrêtent leurs croyances funestes de “passés suffisamment réussis” en herbes rases et élevages de troupeaux sans fin sur terres de plus en plus compactes, arides, puis parties en poussière d’humus perdue dans les fleuves en crue…!

Je n’ai pas été poussé par ma voix intérieure de Sagesse cosmique haute pour faire cimentier au Maroc / “marre”-rock, et d’y constater combien la thermique de réverbération des terres sèches était cuisante…, pour que cela restel’hêtre mort” / lettre morte !§!

Deux constatations scientifiques et économiques devraient encore plus nous alerter sur la nécessité de changements paysagistes urgents :

Vous en faut-il plus pour comprendre l’urgence du redressement hydraulique et paysagiste planétaire ???

 

Advertisements