01.2 – VILLAGE CLIMATIQUE ÉCOLOGIQUE PROPRE / CLEAN CLIMATE & VILLAGES (no waste, no flood, no hurricane, no fire ? What CHOICES ?) !

Une disposition préférentielle des regroupements éparses de maisons, des terres, des zones humides, et d’épuration des déchets peut être envisagée optimale moyennant quelques solutions simples, naturelles, efficaces, déjà prouvées.

En des régions plates et inondables, il est préférable de séparer très nettement par des buttes arborées ou non (de différentes hauteurs) les cultures et traitement de déchets afin de ne pas avoir de pollution excessive des sols et des eaux, y compris celle venue des routes (particules de suies, de pneus, de plaquettes de freins…!§!).

Les terres peuvent être séparées des lieux d’habitation ou non. Mais, en raison des modes de cuisson encore au bois, il est préférable que chaque maison soit assez séparée des autres par une zone naturelle arborée et des terrasses humides ou inondables (dans les zones à typhons, le bambou est recommandé pour entourer les arbres à fruits et les maisons, car il sert de paravent souple).

LES VOIES DE CIRCULATION :

Si on compare la voie navigable aux autres modes de transport, il n’y a pasfauteeau’ (photo ?) – source : http://energiepourdemain.fr/tag/camion/ :

Coût énergétique du transport de marchandises

Voici quelques ordres de grandeurs sur la consommation des différents moyens de transport de marchandises. Les chiffres sont donnés en gramme équivalent pétrole, par tonne transportée, et par km :

  • Bateau porte container 0,7 –  5
  • Train électrique  4 – 10
  • Péniche 8 – 10
  • Gros camion 17 – 25
  • Camionnette 100 – 300
  • Avion long courrier 200
  • Avion moyen courrier 500
  • Courses en voiture 5 000  (transporter très peu en poids 40/50 kg avec une voiture très lourde de 1000/1500 kg)!

En plaine et en zones inondables il paraît donc normal et approprié (propre) de privilégier les VOIES NAVIGABLES et pas la route en asphalte qui nous intoxique à petits feux…!

Les voitures amphibies à pneus sphériques sont maintenant possibles pour passer d’une voie navigable à la route (en cas d’inondations partielles).

Mais, pourquoi donc, ce monde a-t-il adopté la phobie, la manie de se presser, si ce n’est pour croire devoir subir des “règles” économiques idiotes ?

Avec des bateaux à fonds plats il est tout aussi possible de monter des rampes inclinées sur rouleaux avec treuils (de traction solaire) en se passant d’écluses . Il suffit de les prévoir adaptés à cette fonction avec éoliennes verticales pour leur déplacement, plus voiles éventuelles. J’ai même imaginé une “rame” de poussée à parois parsemées de creux demi-cylindriques en bout, exploitant la force centrifuge de l’eau en ces creux !

Les thaïlandais, laotiens, cambodgiens avaient bien compris l’intérêt écologique des voies navigables en d’autre temps (avant l’invasion occidentale des pressés d’abuser de tout !)…

  • – qui nous a “vendu” le diktat que la route et le moteur Ford (ou Diesel) étaient “les seuls moyens de transport valables”, alors que polluants et bruyants au pire…?
  • – qui nous a “fait croire” que de se presser (d’aller au bout du pays rapidement ou de l’autre côté de la planète à toute vitesse) faisait mieux qu’une… VIE-TESTE/testée CALME…?
  • – qui nous a fait “miroiter” des safaris à “devoir faire” en Afrique, pour y décimer la diversité animale/végétale : miracles d’ingénierie vivante spécifique (que sont l’éléphant, le lion, le rhinocéros, la baleine, le crocodile…) ; tout comme l’est pour les abeilles la diversité inouïe des fleurs de montagne où l’homme n’a pas encore déversé de poisons les décimant ?

LA RÉPONSE est simple : ce sont les INDUSTRIES DU CHARBON ET DU PÉTROLE !§!

Réponses célestes : IN DUSTTRI…? PÊTERÔLE…?    Où sont nos tris plein de calme, de discernement, de sagesse ?

Maintenant, nous sommes informés de tout à domicile ! Il suffit de se dire guidé vers le plus beau et vrai pour voir des chaînes TV écologiques avec des reportages instructifs étonnants !!!

LES CANAUX ou VOIES NAVIGABLES se justifient également pour deux raisons :

  • – les terres à sec son lourdes, comme de la roche en été, et sans vie microbienne (l’épandage de lisier n’y change rien sur des terres sèches, argileuses, comme elles le deviennent toutes trop labourées en profondeur), alors qu’elles devraient rester vivantes et humides à l’année !
  • – Seule un certaine ombre arborée en bordure de parcelles étroites, doublée d’irrigations fréquentes, permet ce micro-climat strictement nécessaire, puisque cette couverture arborée est indispensable pour faire de L’HUMUS ;
  • – autour des maisons rurales, durant la saison sèche, il est impératif d’avoir une zone inondable assez large pour empêcher la propagation des feux de forêts vers ces habitations en bois (ce peut-être une zone de culture, d’assainissement par roseaux fauchés, d’agrément avec canards, oies, oiseaux lacustres, etc) ;
  • – par évaporation de l’eau ces parcelles humides font obstacle efficient à la propagation des flammes (air plus léger barré ou passant au dessus) ;
  • – comme l’indique un  reportage sur les feux de forêts colossaux (Los Angeles, sud de la France, Portugal…), seule l’humidité des sols et de la végétation peut empêcher de se propager des feux de forêts, car l’évaporation d’eau prive d’oxygène l’air, donc prive de comburant le feu en cours ;
  • La création de ces zones gardées humides entourant les habitations sur une suffisamment grande largeur est d’autant plus importante que le réchauffement climatique augmente beaucoup les périodes de risques de feu en période estivale !

 

LES MAISONS :

Elles doivent être impérativement sur pilotis, et en bois, contreventées par des croisillons. Du bois cultivé en masse sur les talus arborés pour leur construction, et pour le bois de chauffage (le bois mort uniquement récolté), et seulement d’un étage (à 3 ou 4 m de haut suivant les crues maximales connues) !

Aux familles de se dire stériles quand nécessaire et de se résoudre à n’avoir que DEUX ENFANTS au maximum (peu importe ce que vous vendent les politiques et soi-disant “religieux” comme “règles” absurdes)...!

LES ALIMENTATIONS D’UTILITÉS (EAU CONSOMMABLE, ÉLECTRICITÉ) :

L’EAU sera récoltée en gouttières et filtrée avant d’être stockée en jarres ou en réservoirs (avec pompes à pied, à main ou électrique).

L’ÉLECTRICITÉ sera produite par panneaux solaires et éolienne ou tout autre moyen biologique permettant de faire du MÉTHANE (digesteur, épandage) à partir des déchets végétaux et des ordures !

TOUT CE QUE L’ON ESSAYE DE NOUS VENDRE D’ARTIFICIEL, en plastique, à métaux lourds, fera des pollutions ineffaçables durant des siècles !§!§! Cette société-là n’est ni vivable ni durable !

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s